من القانون

Le lendemain du vote

 
Le lendemain du vote

 
OuarzazateOnline
Par : HMIJOU Brahim
 
Dans tout groupement humain organisé, se pose la question de la sélection des gouvernants. Les moyens permettant cette opération sont nombreux : le tirage au sort, la cooptation, la nomination et l’élection
 
L’élection est aujourd’hui le model universel dont l’épanouissement est lié au développement du système représentatif et des partis politiques au XIXe siècle. Elle reste le principe de base des démocraties représentatives qui assure aux gouvernants la légitimité politique et aux gouvernes le moyen de leur participation. En effet, le citoyen-électeur pourra exercer une parcelle de la souveraineté par le biais du vote. L’élection constitue un rite démocratique majeur dont la difficile conquête fut progressée et ne constitue pas encore u acquis dans certains régimes politiques

Le droit du vote était au début un suffrage restreint qui permettait d’écarter des urnes une partie de la population, souvent la plus démunie et la moins instruite, on distingue le suffrage censitaire basé sur la fortune ou plus précisément sur le revenu, et le suffrage capacitaire base sur l’instruction
 
Depuis environ un siècle le suffrage universel est établi, les démunis et les non instruits peuvent voter ; portant et malgré la mention d’universalité utilisée le suffrage connaitra encore d’autres limitation plus au moins justifiables base sur le sexe, l’âge, la nationalité, la capacité
 
Les électeurs procèdent directement à la désignation de leurs élus. C’est le cas des élections de la chambre des représentants au Maroc, c’est le cas en France de désignation du président de la République, l’élection directe confère a l’élu une légitimité démocratique plus forte que l’élection indirecte et donc des pouvoirs plus étendus
 
Les électeurs désignent un collège électoral lequel élira a son tour les représentants, c’est le vote indirect, il atténue la volonté populaire et éloigné l’origine du pouvoir, c’est le cas de la chambre des conseillers au Maroc
 
Le vote peut être égal c’est-à-dire que chaque citoyen dispose du même poids que les autres électeurs, donc d’une voix et d’une seule ; mais il peut être aussi plural lorsque des électeurs disposaient de plusieurs voix en fonction de leurs fonctions ou de leurs qualités
 
Pour que le vote soit libre de toute pression de quelque nature qu’elle soit, le vote doit rester secret, et l’élu doit voter lui-même
 
La règle set que le suffrage est facultatif, c’est un droit et un devoir moral laisse à la conscience civique de l’électeur suivant le principe que : quiconque possède un droit possède aussi celui de ne pas l’exercer ; au Maroc il était une question de le rendre obligatoire au moment de la modification de la loi organique relative à la chambre des représentants en 2002, mais certains ont pensé que l’obligation du droit de vote risquait de priver le citoyen du droit à l’abstention et de transformer un droit en obligation, la mouture finale précise que le vote est un droit et un devoir national

ما تعليقك على الموضوع ؟

مقالات ذات صلة

إغلاق

أنت تستخدم إضافة Adblock

يرجى دعمنا عن طريق تعطيل إضافة Adblock